RELATION – comment dire les choses ? 

Le meilleur moyen de dire les choses c’est : 
1• de les faire comprendre 
2• de les faire ressentir. 
– de bla-bla-bla + d’attitude !  

   Ca n’aide pas toujours de dire les choses directement, au contraire, cela peut brusquer l’interlocuteur, manquer de tact, d’habilité et parfois de clarté. La meilleure manière de faire passer les bons messages, c’est de saisir le bon moment, pour les faire comprendre et-ou les faire ressentir, avec un minimum d’arguments et un maximum de sentiments. 

Le conseil en plus : 

Pour convaincre, parler au coeur, au corps et à l’esprit. 

Publicités

LOVE – Ne tombez plus dans le piège des C***** 

J’ai décidé d’aborder le sujet des Connards et des Connasses dit Connards(sses) en amour car c’est le sujet qui revient, quotidiennement lors de mes séances :
 -Mais pourquoi est-elle tombée amoureuse de ce connard ?  

-Pourquoi a t’il choisi une connasse plutôt que moi? 

Bien sur, on ne nomme pas connard ou connasse, la femme ou le mari de quelqu’un juste parce que nous ne l’aimons pas. On pense plutôt aux Bad Boys et aux Bad Girls qui nous parasitent depuis le collège ! Ceux qui ont toujours eu plus de succès, pendant que nous ramions pour attirer l’attention de notre amoureux, les garçons arrivaient avec leur cigarette au bec l’air décontracté le regard mystérieux, les jeans troués et la quantité de conneries qu’ils faisaient pour impressionner. Et les filles nous prenaient de haut, avec leur dernier sac à la mode, maquillée comme leur mère, le soutif bien rembourré, et le clan de pestes, cherchant à plaire à tout et n’importe quel prix. Certains sont restés des connards(sses) . D’autres le sont devenus à l’âge adulte. 
Qu’est ce qui fait que des femmes pas si stupides et des hommes plutôt biens sont davantage attirés par les connasses et les connards? 
Au lieu de préférer, des personnes  mignonnes, jolies, gentilles, naturelles, sincères, vraies, peut-être névrosées quand même mais pas au point de vous faire porter tout le poids de leur monde de tordus ! Parce qu’ils sont pourtant repérables, ils méprisants, snob, capricieux, égocentriques, hautains bref… des connards. 

    Ils ont 3 façons de nous piéger : 

1. des vendeurs de rêve ! 
Ce qui les démarque le plus des autres, c’est leur redoutable force de persuasion. Ils arrivent à nous faire croire tout et n’importe quoi avec une facilité souvent déconcertante. Les gens aiment les connards(sses) car ils embellissent la réalité. Ils ont l’art de rendre une anecdote ennuyante en une histoire intéressante. Ils nous passionnent avec les belles histoires, ils nous disent ce que nous avons envie d’entendre. C’est avec les mots qu’ils nous embobinent le plus. Et, il faut le dire, les Connards(sses) se démarquent aussi par leur look et une attitude So Sexy, ce sont de séducteurs hors pairs. Il n’y a rien de naturel chez eux même si certains revendiquent que ça l’est, à d’autres ! Tout est totalement maitrisé ! Chaque tenue est une arme démoniaque pour nous faire tomber.  Les mots, l’attitude, le look, ils vendent du rêve mais c’est exactement pour ça que ça marche autant ! Auprès d’eux, on se sent vivant. 



2. Ils sortent du lot ! 

Non seulement ils rendent une histoire plus intéressante qu’elle ne l’est. Mais en plus, ils savent se rendre intéressant. On les remarque ! Ils ont une vraie personnalité, une sacrée même. Bon. Finalement, c’est un sacré caractère. Même un très mauvais caractère. Leur charisme impressionne, ils dégagent quelque chose de spécial. Dans une pièce remplie de monde, on les remarque de suite. Ils attisent mieux que personne notre curiosité, ils adorent attirer l’attention sur eux, souvent au détriment des autres et de la vérité..  Mais, ça marche ! Parce que c’est attirant et c’est différent des autres. Alors, quand ils nous apportent toute leur attention, cela donne l’impression, l’illusion, d’être unique. C’est justement l’effet qu’on attendait. Et, après tout on le savait qu’on était exceptionnels, on mérite bien l’extra-ordinaire ! Et, c’est ainsi que l’on tombe dans le piège. Ca a l’air génial d’être auprès d’eux. Ca a l’air fort ce qu’ils font ressentir. Le problème c’est que ce n’est qu’une apparence, ce sont des vampires, ils vont sucer notre sang, c’est tout. Comprenez par la, nous prendre notre énergie… Les connards(sses) sont généralement attirés par la lumière des personnes positives, solaires. Vous êtes le miroir qui répand la lumière qu’ils n’ont pas.  

 3. Ils sont compliqués.. ! 

C’est bizarre, oui, je sais, mais il y en a beaucoup qui aiment ça ! La complication, c’est pour eux, la promesse de la passion !

  » J’aime qu’on me résiste  » – ok mais faites gaffe, c’est la porte ouverte aux connards(sses). Une personne qui n’est pas facile à avoir ( ni à comprendre d’ailleurs ) serait plus tentante, on aurait envie de relever le défi ! C’est sur qu’une personne simple et pas compliquée du tout, ça paraît moins excitant côté challenge… c’est une illusion.  Mais, c’est le défi qui illusionne le plus ! La conquête est excitante, la promesse de la passion donc. Du moins, c’est ce qu’on croit. Avec eux, ces experts de la manipulation, c’est surtout la promesse de la complication. Ils  nous compliquent la vie pour nous rendre dingue ! Un exemple classique, Ils sont derrière nous les premiers temps, puis, disparaissent sans laisser de trace ( ou presque car ils sont connectés sur Facebook en permanence… ) mais lorsqu’ils réapparaissent le sentiment d’abandon et d’avoir perdu quelque chose, laisse place à la magie, l’euphorie, la joie bref on est content. Oui, parce qu’on pense que c’est magique de recevoir un message de leur part 3 jours après le nôtre, juste au moment où l’on pensait à eux. On a oublié que l’on pense toujours à eux. Et voilà comment ils réussissent  à nous mettre dans un état amoureux qui est plus un état de névrose, c’est un état addictif. Les connards ( sses) sachez le reviennent toujours ! on les perd on les retrouve. On les reperd. On les ré-retrouve. C’est compliqué depuis le début et c’est pour ça que ça marche….

Résultat :  ils vendent du rêve, ils sortent du lot et ils sont compliqués à avoir… Ca ne cacherait pas la perfection derrière tout cela ? La promesse d’une histoire d’amour intense et unique.  
Eh bien non! C’est ce qu’on appelle la sublimation amoureuse. 

Parce que non il n’y a pas de quoi rêver avec ces connards, c’est le cauchemar qui nous attend !  

Très vite, ça se gâte ! D’abord, on commence â réaliser tous leurs petits mensonges et stratagèmes et c’est moins joli, puis, on se lasse aussi de leur paraître, en mettre plein la vue c’est bien, mais si derrière les apparences, ils sont moches à l’intérieur, on se rend compte qu’on s’est fait arnaquer sur la marchandise ! On note de suite qu’on fera mieux de choisir une personne naturelle la prochaine fois, une simple et gentille mais qui nous surprendra, en bien, tout au fur et â mesure de la découvrir… La petite perle dans le coeur, c’est beaucoup plus excitant à trouver, que la pierre ! 

On s’aperçoit que notre connard(sses) n’est pas un cadeau finalement ! Derrière l’emballage doré, on a rien trouvé, c’est vide !  Et au bout du compte, on se sent prisonniers. Ils ont réussi à être notre centre du monde ! Tout tourne autour d’eux, ils font la pluie et le beau temps dans nos vies. En plus, nous avons changé car au début l’ego est flatté mais après il est torturé. Non, nous ne sommes pas dans un château de conte de fée mais bel et bien enfermés dans une tour où nous sommes bien seuls…

Voilà pourquoi les connards et les connasses sont souvent préférés aux autres et comment ils parviennent à nous piéger. mais ça ne dure qu’un temps. Si vous êtes attirés par ce genre de profil, ça se comprend, on passe tous par la case connards(sses) ! Mais, ça doit être une mauvaise expérience qui nous permet d’apprécier les vraies personnes intéressantes. 
On ne mélange pas tout ! Se cachent aussi de bonnes personnes qui sont naturellement intéressantes, belles, inaccessibles et exigeantes, cela ne les définit pas dans la catégorie connards(sses) mais il faut distinguer le rêve et le faux !  

Fuyez la complication ! Le challenge perpétuel ! Méfiez-vous de celle ou celui qui cherche à plaire à tout prix et à tous. Ils ont l’air intéressants et on se laisserait bien piéger une nouvelle fois… Hop hop hop !! On se réveille et on se rebelle contre son côté masochiste ! On regarde autour de soi et on explore désormais le feu sous la glace que la glace sous le feu ! 

 
Cet article vous inspire? N’hésitez-pas à le liker ! Commentez-le aussi, posez vos questions, réagissez ou apportez des précisions, ici ou sur ma page Facebook LILIE Coach ou un tweet à @LilieCoach 

Apprécier ce que l’on a : Mode d’emploi  

 Nous mesurons la valeur de ce que nous avons de précieux à deux occasions, lorsque nous le perdons et lorsque nous y sommes confronté à nouveau. 
C’est lorsque nous perdons quelqu’un ou quelque chose que l’on aimait bien que nous prenons toute conscience de combien cela comptait pour nous. Et, il suffit que nous soyons confrontés à nouveau à ce que nous n’avons plus pour réaliser combien cela manque à notre vie. 
Mais, on peut éviter des regrets, ouf ! 
On ne réalise pas assez l’importance de ce que nous avons dans notre vie la première fois ! 
Alors, on apprécie dès maintenant tout ce que nous avons et tout ce qui nous entoure en ayant conscience de leurs vraies valeurs ! 

Eh oui, finalement, le gazon du voisin n’est pas plus beau que chez les autres parce que nous prenons pleinement conscience des qualités du notre  ! 

Si nous sommes un peu perdus, avec nos appréciations :  on n’attend pas de les perdre ou qu’on nous les enleve pour réaliser ce qui nous tient à coeur. On ose prendre du recul avec nos habitudes, quelque temps ! Observer ce que l’on a et ce qui nous entoure avec distance permet de ressentir et retrouver ce qui est essentiel à notre équilibre de vie. 
Et à l’inverse… ?
Comment réagir lorsque nous sommes confrontés à une personne qui subit le syndrome de l’éternelle insatisfaction? 
 » Quand elle ne l’a pas, elle le veut ! 
Quand elle l’a, elle n’en veut plus ! 
Et quand elle ne l’a plus, elle le veut à nouveau !  » 
Rrrrrr !
Lancée dans une quête de l’inaccessible, elle ne sait plus  apprécier ce qu’elle a déjà. 

C’est simple, les tendances à se comporter comme des éternels insatisfaits ont besoin de défis. Dès lors qu’ils pensent que c’est devenu acquis, ils perdent le goût de la satisfaction. Le comportement à adopter est de les confronter au risque de la perte de ce qu’ils leur tient à coeur. Cela ne doit pas devenir une habitude mais être suffisamment persuasif pour déclencher  » l’électro-choc bienveillant  » nécessaire et ainsi leur prouver que rien de ce qu’ils possèdent ou qui les entourent, n’est acquis définitivement. Il faut donc qu’ils s’appliquent à préserver ce qu’ils ont d’essentiel. C’est un challenge pour eux ! Cela suffit à leur équilibre.   


On fait attention ! Quand l’éternelle insatisfaction est chronique, la personne souffre alors d’une pathologie liée à un manque de confiance en soi. Dans ce cas, rien ne la satisfait, elle se fixe toujours de nouveaux objectifs pour fuir sa réalité dont elle pense ne pas être à la hauteur ou ne pas la mériter. Elle ne recherche que l’impossible. Elle ne s’aime pas et n’apprécie jamais sa vie, elle change de direction ( travail, amour, décision, objectif, style de vie ) constamment. On ne parle plus de syndrome mais de maladie. C’est une thérapie qui sera apte à la guérir. Le coaching peut l’aider à lâcher-prise et l’accompagner pour retrouver le plaisir dans ce qu’il lui est essentiel. 
Conclusion : 
Avant de désirer ce que l’on a pas, 
On apprécie ce que l’on a deja ! 
Et, on se concentre sur ce qui est bon pour soi parce que ce n’est jamais acquis. 
Ainsi, nous n’avons pas le regret de perdre ou rater quelque chose car nous l’avons apprécié à sa juste valeur. YES ! 

LILIE 

Les 3 meilleurs conseils aux couples : 

De nombreux conseils et exercices reviennent régulièrement au cours de mes séances de coaching. Il est donc indispensable de les partager sur mon blog. Retrouvez chaque semaine mes conseils aux  » comment être et comment faire ?  »   ( Bien sur, il est important de les adapter en fonction de votre personnalité et votre histoire. Personne ne fonctionne pareil. Nous ne sommes pas des robots ! ) 




1 • On communique ! Exprimer ses sentiments et ses émotions, ses envies et desirs, ses joies et ses peines, ses opinions et analyses, ses coups de cœurs et ses coups de gueule avec sa moitié est le secret des couples heureux ! La communication est toujours la base du couple. Avant le sexe, eh si ! Parce qu’un couple qui ne communique plus ou qui communique mal, n’aura pas ou perdra assez tôt, de bons rapports entre eux et donc… au lit ! 

Je rencontre souvent des personnes qui me communiquent leurs doutes au sein du couple. Je les amène, toujours, à exprimer à l’autre ce qu’ils m’ont dit à moi. Avec les mêmes mots, comme si leur partenaire était leur meilleur ami. Le meilleur moyen de résoudre le problème d’un couple, est de les aider à communiquer entre eux. 

Il faut oser dire ce qui vous a déçu, ce qui vous a gêné, ce que vous n’aimez pas ! Mais, on ne parle pas pour exprimer que ce qui ne va pas… Quand c’est positif, on le dit aussi ! La plupart des couples en crise, sont des couples qui ne communiquent que pour parler de soucis ! Cela ne doit pas être systématique. Communiquer tout le temps les points négatifs coupent la communication. Ça ne donne pas envie de parler lorsqu’on sait que l’on va passer un mauvais moment ! 

Il y a l’art et manière de transmettre les bons messages. Lorsque vous êtes en colère, si vous l’exprimez en hurlant, le message sera reçu brutalement et le récepteur aura très envie de vous le renvoyer avec la même brutalité ou bien le rejeter ailleurs. 

Alors que si vous exprimez votre mécontentement avec sagesse, sur un ton doux mais ferme, le message sera, non seulement, bien reçu et toléré mais surtout il sera nettement plus craint…  Fermeté et douceur ne sont pas incompatibles en communication. Ça s’avère au contraire être un moyen redoutable pour faire passer les bons messages. 

C’est important que son partenaire soit un bon confident, mais c’est avant tout votre amoureux, n’oubliez pas de lui dire que vous l’aimez, de toutes les façons possible, à-tout-moment ! On ne dit jamais trop qu’on l’aime ! Tant qu’on aime, on lui dit ! 

Ce qu’on aime de lui, on lui dit ! 

Ce qui nous plait chez lui, on lui dit !

 Et, quand on est heureux aussi ! 



Attention ! Bien communiquer dans un couple ne signifie pas tout se dire. Chacun peut avoir son jardin secret. Un jardin à lui avec son passé, ses erreurs, ses échecs, ses fantasmes, ses folies, ses regrets… Il y a des choses que l’on peut aussi garder pour soi. 

Dans quel cas ne communiquons pas tout ? Tout simplement lorsque nous nous sentons pas prêt à en parler. Il y a des choses qui sont difficiles à avouer. Il y aura un moment pour cela. L’important est d’entretenir le dialogue avec votre conjoint, pas d’être obligé de tout raconter. Le tout-dire n’est pas normal. Et à l’inverse, ne pas tout se dire est naturel. 

Comment pousser à dialoguer ? Intéressez-vous à l’autre et rendez le curieux de s’intéresser à vous. Il n’y a rien de meilleur qu’éveiller la curiosité de chacun dans un couple. 

Communiquer permet d’apporter de l’attention, de la reconnaissance et de l’amour. 

       Briefez-vous & Debriefez ! 


2 • On est une équipe ! Un couple c’est un duo, pensez toujours que vous êtes une équipe et vous jouez sur le même terrain. Plus la famille s’agrandit plus l’équipe s’élargit. Mais, vous êtes avant tout un binôme avec chacun sa personnalité, ses besoins et ses projets. Vous les co-pilotez ensemble, sur le chemin de la vie. En quoi repose la réussite de bons co-pilotes ? La confiance, évidemment ! Et puis, la définition des rôles, le partage des tâches ( et actions ) et enfin la solidarité !  Chacun apporte sa part à l’édifice. Chacun a son rôle. Chacun soutien l’autre. 

On fait des choses à deux. 

On décide à deux. 

On partage le plus possible à deux.

C’est ainsi que le couple parvient le mieux à un bon équilibre !

 Le meilleur exercice que j’ai imaginé, pour montrer l’exemple à un couple en crise qui ne partagerait plus rien, l’un des deux prenez toutes les décisions seul ne laissant à l’autre que la possibilité de le suivre. Ils n’avaient plus du tout confiance en l’autre. L’autre était perdu et n’avait plus de pouvoir de décision, peu à peu son estime de soi était diminué jusqu’à ne plus oser dire ou faire.



Je les ai soumis à un stage auto dans un centre de rallye. 

Ils ont appris à co-piloter ensemble, être une équipe en se faisant confiance. Chacun son rôle, chacun sa part de responsabilité et on avance ensemble ! 

Le déclic s’est fait naturellement lorsqu’ils ont été confronté au danger de laisser un seul pilote au commande, ou les risques engendrés par le manque de confiance l’un envers l’autre et enfin le goût du challenge et la réussite à deux. 

Résultat : ils ont retrouvé l’esprit d’équipe et une réelle complicité ! 

  Il y a toujours des solutions pour votre couple. Il suffit d’entreprendre la démarche d’en trouver. 

Encore une fois, on n’est pas dans l’esprit de tout-faire-ensemble. Le couple fusionnel peut vite tourner à une obsession pathologique. Chacun privant l’autre de sa propre indépendance. Ils se retrouvent perdus sans l’autre.  Ils ne sont pas une équipe mais une seule et même personne. Ne faire qu’un est une erreur. Pensez duo ! Deux êtres avec deux personnalités, deux caractères, deux destins font une seule équipe pour partager le même chemin en avançant dans la même direction. 

3 • On fait l’amour ! 

Voilà on y est. Une fois que le communication est au top, que nous avons compris que nous formons une super équipe, alors on peut s’éclater au lit !  Youpi ! 



Mais, faire l’amour, c’est aussi et d’abord la tendresse ! Négliger la tendresse dans un couple c’est perdre l’essence même du couple ! L’amour, se montre et se prouve d’abord par des gestes affectueux. Alors on cultive tous les types de tendresse, les différentes caresses, les câlins. Qu’ils soient tendres, sensuels ou coquins, toute communication s’accompagne de gestes tendres… 

Dans un couple, une journée de perdue c’est une journée où n’a pas fait l’amour. Cela ne signifie pas qu’il faut revoir à la hausse votre quota de performances sexuelles, mais, cela signifie qu’il faut l’entretenir. Il y a plusieurs façons pour cela. Les sextos sont ce que je recommande au couple en perte de libido. Écrire ses fantasmes par sms, à-tout-moment à tout heure, suscite l’intérêt et éveille le désir chez l’autre… Rien de mieux pour attiser la flamme que l’attiser à distance ! 

Lorsque vous vous retrouverez, il y aura une passion entre vous, que vous pourrez transformer ou contenir pour la prochaine fois. 

Et puis, susciter le désir chez l’autre pendant sa journée de travail et le garder subtilement en haleine, évitera bon nombres de tentations… 

Soyez joueurs ensemble ! 



Conclusion : 

Avec une bonne communication, 

Un esprit d’équipe, 

Et des jeux d’amour, 

Tous les couples amoureux ont toutes les chances d’être heureux durablement ! 

Mon conseil en plus : 

Oser se perdre pour mieux se retrouver. Un peu de distance géographique dans le couple relance la magie des premiers moments, l’état amoureux, le manque, le désir, la peur saine de perdre l’autre, les retrouvailles sont intenses et produisent un effet très positif sur le couple. N’ayez-donc pas peur de laisser partir de temps en temps, votre partenaire, sans vous. Et puis, n’oubliez pas, le téléphone rose 🙂 



Cet article vous plait? N’hésitez-pas à le liker ! Commentez-le aussi ici, sur ma page Facebook LILIE Coach ou un tweet à @LilieCoach 

LOVE – De l’état amoureux à l’amour … 

Une histoire d’amour naissante est comme le commencement d’un nouveau voyage. C’est l’aventure. Nous redécouvrons le monde sous un meilleur jour. Il y a de la magie dans l’air. Toutes les premières fois sont exaltantes. Le premier rendez-vous, le premier baiser, le premier je t’aime, la première nuit d’amour, la toute première brosse à dent dans la Salle de bain…les premiers sextos. Nous manquons pas d’imagination, au début. Toutes les petites attentions au petit déjeuner, les escapades surprises en amoureux, les câlins gourmands à tout moment…

Le sourire accroché à nos lèvres, les yeux rêveurs, le visage est rayonnant, au plus haut de notre forme, rien ne peut nous atteindre ! Ça nous dérange pas de vous entendre nous raconter vos meilleurs exploits à longueur de temps, de passer derrière vous, tout le temps ou quand vous nommer toutes vos copines ma chérie. Et ça vous dérange pas que l’on vous fasse attendre deux heures avant de dîner et d’appeler tous les jours notre maman ou encore nos sorties, en mini-jupe, entre filles. Tous ses petits détails n’ont aucune importance. Au début. Nous voyons la vie en rose.
Tomber amoureux donne des ailes.. Nous passons de simples mortels à Wonder Woman ou Superman devenant le héros de l’élu de notre cœur. Nous pouvons déplacer des montagnes pour eux, au début. C’est étonnant comment l’état amoureux nous rend courageux, brillant, irrésistible. Nous nous révélons sous nous notre meilleur jour. Nous souhaitons ce qu’il y a de mieux. Une volonté de faire plaisir qui disparaîtrait peu à peu.

Car après ça se complique.
Cet état amoureux, celui qui nous fait rougir, trembler, battre le cœur à cent à l’heure, nous fait frissonner et nous embellit mais qui nous rend aussi euphorique, cet état de bonheur intense qui nous rend capable du meilleur, ne durerait pas.

Pourquoi le passage de l’état amoureux qui nous met sur un petit nuage à l’amour-attachement se transforme souvent en orage?

Certains d’entre-nous seraient accro à l’état amoureux. Dès lors que la relation s’installe, ils perdent du plaisir. L’amour-attachement n’apporte plus les mêmes sensations particulières liées à l’état amoureux. Ils se retrouvent en manque. Contraints souvent d’enchaîner les conquêtes pour retrouver le plaisir que sécrètent les hormones à ce stade. On retrouve ici le profil des éternels insatisfaits mais aussi ceux qui sont sujet aux addictions. Ils se lassent dès-lors que l’attachement est acquis.

Pour d’autres, l’amour-attachement représente l’engagement avec un grand E. Pas de place à l’erreur, aux faux pas et aux imperfections. L’histoire d’amour prend une place très importante. Et tout devient sérieux. Ce sont généralement les personnes maniaques du contrôle, très organisées, qui n’aiment pas laisser de place à l’inattendu. Tout est prévisible, calculé, projeté et réglé à la montre. Le manque de magie fane l’idylle.

Il y a ceux qui sont ce que l’on attend d’eux. Ils portent un masque. Ils s’effacent pour l’autre. Ils acceptent, supportent, tolèrent et encaissent tout. Ce sont ceux qui manquent de Confiance en eux, des le début ils perdent leur assurance et effacent leur personnalité au fil du temps. Au tempérament entier, tout ou rien, quand la coupe est pleine, l’amour disparaît du jour au lendemain.

Il y a les fusionnel. Ils aiment faire tout à deux. On ne peut les séparer de l’autre longtemps. Ils créent une symbiose très intense dans leur duo. L’amour attachement les plonge dans une histoire fusionnel et passionnelle sur leur planète privée que nous ne pouvons atteindre. Il ne faudrait pas qu’un élément perturbateur vienne éclater leur bulle.

D’autres, lorsque l’attachement s’installe, souffrent de dépendance affective. Ils deviennent émotifs, sensibles, fragiles. Ils se révèlent être les plus jaloux, possessifs et paranoïaques. Il est difficile de leur combler le manque d’amour qu’ils ont bien souvent depuis l’enfance. A force de poser des limites, l’interdit devient un fantasme qui pourrait devenir réalité à la prochaine tentation.

Mais, heureusement il existe une espèce d’amoureux rare. Eux aussi sont un peu jaloux, trop organisés, dépendants, insatisfaits, maniaque de contrôle ou en manque de confiance mais il y a quelque chose de magique en eux qui fait que par miracle (ou beaucoup d’efforts et de volonté….!!!! ) cela résiste à tout !

Au début tout est beau tout est rose… et après aussi !

Derrière un couple, il y a deux cœurs qui bat qui ont chacun des besoins différents et qui nécessitent des attentions particulières.

Pour être heureux à deux, il faut être heureux soi-même! Prendre soin de son couple, c’est avant tout prendre soin de soi. Nous savons que l’ennemi mortel d’un amour, c’est l’usure. Un couple usé, c’est avant tout une personne usée.

Pour aimer l’autre, il faut s’aimer soi-même. Travaillez votre assurance et amour-propre pour une relation saine et équilibrée. Restez-vous même, ce n’est pas parce que vous êtes deux, qu’il faut laissez de côté vos loisirs, vos passions, vos amis, et tout ce qui vous fait plaisir. Cultivez votre personnalité pour laquelle votre partenaire est tombé amoureux, ne vous effacez-pas. Les tentations sont plus dangereuses lorsque nous retrouvons, grâce à elles, une part de nous-mêmes que nous avons laissée de côté, pour la personne que l’on aime. Cela signifie aussi de laisser l’autre suivre ses propres envies.

Pour être heureux ensemble, il ne faut pas reproduire nos schémas personnels. Lorsque nous démarrons une histoire d’amour, tout ce qui nous a fait souffrir dans notre état enfant ressort inconsciemment à l’état adulte. Si il y a quelque chose qui dans le passé vous a blessé, réglez-le parce que vous ne serez pas entièrement heureux avec vos anciennes blessures. L’amour renforcera ce qui n’est pas réparé. Le risque est de les projeter sur votre partenaire et reproduire les mauvais schémas.

Pour avoir confiance en l’autre, il faut avoir confiance en soi. Quand la l’amour s’installe, certains deviennent fragiles. Ils manquent de confiance en eux et se créée des tas d’histoires, tout seul. Ce n’est pas facile d’être un couple de nos jours, tout est fait pour nous faire douter, ou nous tenter. Tant de circonstances, qui ne dépendent pas de nous, peuvent venir tout gâcher. Avant, nos parents n’avaient aucun moyen de suivre chaque faits et gestes de leur partenaires et leur entourage. Aujourd’hui, nous sommes tentés de tout savoir. Un engrenage dans lequel il ne faut pas tomber qui n’apportent que des problèmes. Ne scrutez pas le téléphone de votre partenaire ! Ni leurs profils Facebook à la loupe. N’analysez pas chaque like de photos par exemple. Vous vous fabriquerez des rivales ou des rivaux pour la plupart qui n’ont lieu d’être. Cessez de vous imaginer qu’ils couchent avec tout le monde, tout le temps ou les pires films lorsqu’ils ne vous répondent pas dans l’heure et au moindre retard. Quand la relation s’installe, c’est ce genre de détails qui détruiront le couple et vous avant tout.

À la place, imaginez des tas de scénarios pour le séduire ! Le jeu de séduction doit continuer quand la relation s’installe. Souvenez-vous de l’imagination débordante que vous aviez pour le charmer au début. À chaque occasion possible, comportez vous comme si c’était la première journée de votre vie à leurs côtés. Et de temps en temps, comme si c’était la dernière. Cela déclenche toujours de bons réflexes.

Laissez-vous aller !
Règles + Limites + Rituels. = ROUTINE !
Laissez plus de place à l’imprévisible.
Ne cherchez pas à tout contrôler,
si vous ne voulez pas que l’un des deux soit tenté par le changement ou l’interdit. Chaque jour est une nouvelle occasion de le surprendre.

Nous montrons à l’autre la façon dont nous voulons qu’il nous traite. Comportez-vous comme vous aimeriez qu’ils se comportent avec vous. Donnez à votre partenaire ce que vous souhaitez recevoir.

Pour vivre heureux, vivons cachés. Laissez votre ego de côté. Ne regardez pas si le voisin a l’air plus heureux que vous. Ne cherchez pas à le prouver ou le montrer. Et surtout ne l’attendez-pas.

Si le bonheur était une maison, la pièce la plus grande serait l’attente. »
En couple, faites de votre maison, la pièce la plus grande, l’audace ! Et beaucoup, beaucoup, beaucoup d’amour….

Lilie

IMG_6865

Cet article vous plait? N’hésitez-pas à le liker ! Commentez-le aussi ici, sur ma page Facebook LILIE Coach ou un tweet à @LilieCoach